Méthodologie de la dissertation

La dissertation philosophique

Méthodologie

Abord du sujet :

- Se garder de l’envie de répondre immédiatement.

- Questionner le sujet, le considérer comme un texte à commenter, autrement dit, en rechercher le non-dit.

- Analyser le sujet, ce qui signifie, analyser les notions du sujet, mais non pour elles-mêmes, mais pour mieux comprendre le sujet. Un conseil : commencer avec la notion qui n’est pas au programme, pour éviter de se laisser embarquer dans la récitation du cours en présentant la notion du programme. Dans tous les cas, l’analyse des notions n’est pas autonome et séparée de l’analyse du sujet. Il faut dire, dans chaque notion, ce qui permet de comprendre le sujet., et seulement cela

- Construire une problématique en mettant en lumière un problème spécifique au sujet de (mettre en lumière une difficulté inhérente à la nature humaine ou à la connaissance qu’elle peut avoir du monde)

- Une grande partie des sujets proposés prennent la forme du paradoxe, ils invitent donc à remettre en cause ce qui semble être une évidence ;

- Une bonne partie des sujets consiste en la confrontation de deux notions, le devoir sera porté par l’analyse des notions du sujet, plus de celles qui sont implicites au sujet. Il faut alors partir des définitions, ainsi que de ses usages courants et moins courants, afin de saisir toutes les nuances possibles que comporte ce mot. Vous devrez aussi parfois vous appuyer sur des termes synonymes, sur les antonymes. Et il ne faut pas hésiter à mettre en situation les termes du sujet.

Il s’agit de cerner peu à peu une acception, qui fait sens à l’intérieur du sujet donné. Cette acception peut évoluer, et cette évolution pourra alors servir de structure au devoir, et permettre l’élaboration d’un plan.

L’introduction doit donc répondre aux exigences suivantes :

- Justification du sujet (pourquoi, pour qui ce sujet est-il important ?)

- Citation du sujet

- Mise en lumière de la difficulté qu’il désigne explicitement ou implicitement (quelle contradiction décelez-vous ? Quel paradoxe est en jeu ? etc.).

- Esquisse éventuelle d’une analyse de notion.

- Plan du devoir

- Éventuellement, finir sur une question qui ouvre sur la première partie

Le développement :

1) Une bonne partie du développement (La 1ère partie mais il peut y avoir reprise ensuite) est occupée par l’interrogation du sujet et l’approfondissement de cette interrogation qui constitue la problématique. Pour cela, faire une analyse des notions du sujet et des notions impliquées dans le sujet.

Un plan possible du développement : deux ou trois parties

-          Première partie analyse du sujet et mise en lumière du problème.(explication du sujet selon la méthode vue sur l’explication de texte : pourquoi la question se pose, pour qui, que sous-entend-elle, etc.). On ne peut analyser le sujet sans expliquer les notions en jeu. Ne pas hésiter à prendre appui sur des mises en situations (des exemples), et sur l’étymologie si vous la connaissez, sur les synonymes et les antonymes.

-          Deuxième partie, première réponse, non approfondie à la question posée par le sujet. Puis, démonstration des erreurs incluses dans cette première réponse.

(la deuxième partie peut aussi évoluer en fonction du sens donné aux mots du sujet)

-          Troisième partie, seconde réponse, la bonne. Argumenter. Dire pourquoi, c’est la bonne réponse.

(L’un des mauvais plans donnés par les élèves : première partie réponse oui à la question, deuxième partie non, troisième partie peut-être, un peu des deux).

Pensez que la dissertation de philosophie se distingue de la dissertation de français par le fait que si la seconde expose des opinions, la première vise la vérité. Or, celle-ci n’admet pas une posture contradictoire. Il vous faut donc avoir une position, une thèse, et vous mouiller. On ne peut pas admettre des réponses qui ne s’engagent pas (ex. de mauvais plan : pour les uns oui, pour  les autres non, pour moi un peu des deux, ex de bon plan : pour les uns oui, mais cela ne va pas pour telle ou telle raison. En réalité, c’est non, et voilà pourquoi… ).

 Usage digéré du cours et des doctrines philosophiques : chaque devoir est l’occasion d’une ou de deux positions philosophiques importantes vues en cours, il est alors nécessaire de donner des références précises, prendre le temps de développer

3) La progression :

- On doit trouver d’abord la construction et l’approfondissement de la problématique du sujet, déjà mise en place dans l’introduction.

- On a ensuite les réponses possibles et leurs limites

- Finir avec une position affirmée, celle de votre thèse, qui est votre réponse au sujet. Mais en même temps que c’est votre thèse, n’oubliez pas qu’il s’agit, à vos yeux, de la réponse absolue, et donc ni plus ni moins de la vérité, sachant que celle-ci n’est accessible qu’à un sujet de conscience qui cherche à partager ce qu’il saisit du réel.

4) Au fur et à mesure : Puisque vous finissez par ce qui est pour vous la vérité, vous devez justifier votre réponse. Il s’agit alors de trouver les arguments pour convaincre le lecteur. Rien de ce que vous affirmez ne doit l’être de manière dogmatique, autrement dit, sans justification. Tout ce que vous affirmez doit être l’objet d’une argumentation détaillée.

Qui dit argumentation détaillée, dit que vous avanciez de manière dialectique (voyez la progression de Descartes dans les Méditations métaphysiques) : vous devez donc progresser en expliquant et justifiant par des arguments votre thèse ou votre critique de la thèse adverse, mais en restant vigilant à vos propres propos, en les examinant avec le même esprit critique que s’ils étaient émis par quelqu’un d’autre. En face de chacune de vos affirmations, vous devez vérifier s’il n’y a pas des précisions à faire, des objections, des critiques à opposer à ce qui est dit. Il vous faut apprendre à accueillir vos propres interrogations et vos propres réticences, en cherchant ensuite à les dépasser elles aussi.

La conclusion : Résumer l’ensemble. Finir en reprenant la réponse finale à la question du sujet et les arguments essentiels.

Mots-clefs :, ,

Coeurnoir666 |
Misssimplylife |
Parolesd-eleves |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ironscrap
| Starseeds
| Le bruit du soir